Une chance unique d’entrer dans l’histoire avec la Red Bull Youth America’s Cup

© ACEA 2013 / Photo: Gilles Martin-Raget

Un plateau exceptionnel, formé des équipages d’ORACLE TEAM USA et d’Artemis Racing, a accueilli les jeunes compétiteurs participant aux qualifications de la Red Bull Youth America’s Cup aujourd’hui, lors de la journée réservée aux médias.


A cette occasion, les plus grandes stars mondiales de la voile – Russell Coutts, Jimmy Spithill, Ben Ainslie, Iain Percy et Nathan Outteridge – avaient fait le déplacement. Ils totalisent à eux seuls un palmarès sans précédent : cinq victoires dans l’America’s Cup, 14 médailles olympiques et de nombreux titres.


Russell Coutts est sans aucun doute le plus expérimenté du groupe avec quatre victoires dans l’America’s Cup à son actif. Cependant, c’est le parcours de Jimmy Spithill qui justifie la création de la Red Bull Youth America’s Cup.


« J’ai eu beaucoup de chance dans ma carrière avec l’America’s Cup » déclare le skipper d’ORACLE TEAM USA, Jimmy Spithill (AUS), qui à l’âge de 30 ans en 2010, est devenu le plus jeune skipper de l’histoire de l’America’s Cup.


« Lorsque j’étais jeune régatier, la Coupe était inaccessible. C’est pourquoi la Red Bull Youth America’s Cup est une opportunité fantastique conçue pour les jeunes, car elle les aide à mettre un pied à l’étrier »  explique Jimmy Spithill, âgé de 33 ans aujourd’hui. « Leur organisation est impressionnante ».


Puis, Ben Ainslie (GBR), le quadruple médaillé d’or olympique ajoute : « Les Jeux Olympiques étaient auparavant la voie royale pour accéder au niveau professionnel en voile ainsi qu’à l’America’s Cup. Grâce à cette nouvelle épreuve, la Coupe est à portée de bras des jeunes et c’est fantastique pour le sport ».


La Red Bull Youth America’s Cup a été mise en place pour permettre aux jeunes régatiers d’accéder plus facilement à l’America’s Cup. Par le passé, ces jeunes talents devaient franchir de nombreux obstacles pour grimper les échelons dans une équipe de l’America’s Cup. Les jeunes aspirants n’étaient alors pas considérés comme des équipiers disposant d’une expérience suffisante pour répondre aux exigences d’un équipage de l’America’s Cup. La Red Bull Youth America’s Cup tente aujourd’hui de prouver le contraire.


« C’est une opportunité sans précédent d’être à San Francisco pour régater à bord d’AC45. C’est vraiment fantastique » se félicite Erik Heil (GER), le barreur de l’équipage allemand STG/NRV, âgé de 23 ans. «Nous regrettons que cela ne dure qu’une semaine, c’est trop court. Nous aimerions tellement rester plus longtemps ».


STG/NRV est l’une des six équipes participant à la première session. Six autres équipes sont conviées à la seconde session, qui se tiendra la semaine prochaine du 18 au 24 février. A l’issue de ces deux semaines qualificatives, quatre équipes seront sélectionnées pour la Red Bull Youth America’s Cup, qui se disputera du 1 au 4 septembre.


« La Red Bull Youth America’s Cup constitue une opportunité unique pour les jeunes talents d’entrer dans l’histoire de la Coupe » commente Hans-Peter Steinacher (AUS), co-directeur sportif de l’épreuve. « Nous sélectionnerons l’élite des jeunes marins »


Les six équipes présentes lors de cette première semaine de qualifications représentent l’Australie, l’Autriche, le Danemark, l’Allemagne, la Nouvelle-Zélande et l’Afrique du Sud. Certaines équipes financent elles-mêmes leur participation tandis que d’autres ont trouvé des sponsors pour réduire leurs frais.


Tous font preuve de plus de compétences et d’aplomb que prévu. Ceci est d’autant plus étonnant que la plupart des jeunes, habitués à naviguer à bord de dériveurs monotype, sont novices à bord des AC45 ultra puissants utilisés sur le circuit des America’s Cup World Series.


« Hier, lorsque 17 nœuds soufflaient sur le plan d’eau, c’était plus difficile que je ne l’aurais imaginé » commente Philip Buhl de STG/NRV, champion de Laser. « A chaque fois que nous procédions à une manœuvre, nous devions nous préparer pour la suivante. Nous n’avions pas le temps de récupérer »


Les jeunes équipages partagent la baie de San Francisco avec ORACLE TEAM USA et Artemis Racing, qui s’entraînent à bord de leur AC72, depuis quelques jours. Et comme si les AC45 ne les captivaient pas assez, les AC72 lancés à toute vitesse devant eux, les ont complètement laissés bouche bée.


« Nous souhaitions repousser nos limites à bord des AC45, mais hier nous avons dû choisir entre tout donner sur les AC45 ou admirer les AC72 » explique Philip Buhl. « Nous avions vraiment l’embarras du choix ».


Les équipes conviées à la seconde session représenteront l’Argentine, la Grande-Bretagne, l’Italie, la Nouvelle-Zélande, le Portugal et la Suisse. Ils devront arriver bien préparés parce qu’il n’y aura que quelques places à décrocher pour la finale de septembre. Mais même s’ils n’y accèdent pas, ils auront saisi une opportunité unique.


Equipes de la Red Bull Youth America’s Cup


Session de qualification 1 (9 au 15 février)


Australie – Objective Australia


Autriche – Team Austria


Danemark – Danish Youth Vikings


Allemagne – STG/NRV Youth Team


Nouvelle-Zélande – Full Metal Jacket Racing


Afrique du Sud – i’KaziKati


Session de qualification 2 (18 au 24 février)


Argentine – Arg Youth Team


Grande-Bretagne – GBR Youth Challenge


Italie – Team Italy powered by Stig


Nouvelle-Zélande – 36 Below Racing


Portugal – ROFF/Cascais Sailing Team


Suisse – Team TILT


Jeunes équipes parrainées par une équipe des America's Cup World Series Teams


Chine – China Team/Nom à confirmer


France – Energy Team/ Nom à confirmer


Nouvelle-Zélande – Emirates Team New Zealand/ Nom à confirmer


Suède – Artemis Racing/Swedish Youth Challenge


USA – ORACLE TEAM USA/American Youth Sailing Force (SFO)


USA – ORACLE TEAM USA/USA45 (USA)


Plus d’information


www.americascup.com/en/events/red-bull-youth-americas-cup/


facebook.com/RBYAC


Photos


Videos


© Balazs Gardi
© ACEA 2013 / Photo: Gilles Martin-Raget
© Balazs Gardi
© ACEA 2013 / Photo: Gilles Martin-Raget