Neuf skippers impatients de régater à Naples

NPL13D2_0796

NPL13D2_0898

NPL13D1_3356

NPL13D1_3417

NPL13D2_0232

NPL13D2_0643

NPL13D2_0650

NPL13D2_0659

NPL13D2_0681

NPL13D2_0684

NPL13D2_0730

NPL13D2_0765

NPL13D2_0801

NPL13D2_0945

À 48 heures de la reprise des épreuves, les neuf skippers des America's Cup World Series ont rencontré les médias venus en nombre, mardi matin à Naples, pour la conférence de presse d’ouverture de l’ultime étape du circuit.

Tous étaient des plus enthousiastes à l’idée d’être de retour ensemble sur le plan d’eau dès demain, pour la régate officielle d’entraînement, suite à la longue pause depuis les étapes de San Francisco disputées à l’automne dernier.

« L’essentiel pour nous cette semaine c’est de régater » déclare le barreur de Luna Rossa Piranha Chris Draper (GBR). « Après avoir tellement travaillé lors des six derniers mois, nous voulons tester notre niveau actuel ».

Ces propos se font l’écho de ceux de Dean Barker (NZL), le skipper d’Emirates Team New Zealand qui ajoute, qu’avec toutes les séries de tests effectuées par l’équipe dans le cadre du programme de leur AC72, cette semaine est l’occasion idéale pour se perfectionner.

« C’est facile de perdre la main » continue-t-il. « Nous nous réjouissons de régater à nouveau tous ensemble ».

Après avoir rencontré la presse le matin, la plupart des équipes ont rejoint ensuite la baie de Naples pour s’entraîner sous le soleil dans des conditions medium mardi après-midi.

Télécharger le programme et le format de l'étape ici

En France, les America’s Cup World Series à Naples seront diffusées sur Sport+ jeudi et vendredi et sur Canal+ Sport samedi et dimanche.

Ils ont dit :

Yann Guichard (FRA) Energy Team : « Notre objectif est le podium et de marquer les esprits malgré un manque d’entraînement face aux équipes qui participent à l’America’s Cup car nous n’avons pas navigué depuis octobre dernier. Je reste cependant confiant car nous sommes satisfaits de nos entraînements depuis la semaine dernière. De plus, l’AC45 et le type de parcours génèrent de nombreuses opportunités en course. La baie de Naples offre un cadre exceptionnel pour régater. C’est une véritable arène napolitaine où vous pouvez régater au plus près des spectateurs, comme le week-end dernier lors de la régate côtière ».


Charlie Ekberg (SWE), Artemis Racing : « C’est la meilleure opportunité pour se préparer à la Red Bull Youth America's Cup. Prendre ses marques sur les AC45 en si peu de temps est un sacré défi. Nous avons hâte de nous tester face à l’élite de la voile mondiale ».

Ben Ainslie (GBR), J.P. Morgan BAR : « Les conditions légères prévues seront plutôt inhabituelles pour la plupart d’entre nous. Mais nous voulons être en tête de la flotte comme l’an passé lorsque nous nous bagarrions avec les leaders. Suite à notre journée d’entraînement d’hier, cette étape s’annonce prometteuse et nous continuerons à nous préparer jusqu’au dernier moment ».

Mitch Booth (AUS) China Team : « Nous nous sommes entraînés quelques semaines à Sanya en Chine sur des catamarans de 28 pieds. Ceci ne vous prépare pas à défier les meilleurs marins du monde en AC45, mais ce fut une bonne occasion de travailler la communication à bord. La plupart de nos équipiers n’ont jamais navigué à un tel niveau ni sur un catamaran aussi puissant et extrême. Ce sera pour nous une expérience fantastique ».

Dean Barker (NZL) Emirates Team New Zealand : « Nous avons dédié nos dix derniers mois à la préparation de notre AC72. A moins que vous continuiez de vous entraîner en parallèle sur des supports plus petits, c’est facile de perdre la main. C’est pourquoi nous avons hâte de régater à nouveau ».

Chris Draper (ITA) Luna Rossa Piranha : « Notre objectif est d’être performants en match racing même si la défaite sera synonyme d’élimination directe. Cette semaine, l’essentiel est surtout de régater aux côtés des meilleurs. Après avoir tellement travaillé lors des six derniers mois, nous voulons tester notre niveau actuel ».

Francesco Bruni (ITA) Luna Rossa Swordfish : « Je suis ravi d’être de retour à Naples. Le public sera avec nous et je suis certain que Luna Rossa appréciera son soutien. Je pense que la compétition sera rude mais aussi inoubliable ».

Roman Hagara (AUT) HS Racing : « Nous avons évidemment hâte de régater même si nous devons encore affiner nos manœuvres car il s’agit d’un support différent de l’Extreme 40 sur lequel nous avons beaucoup régaté récemment, mais nous serons prêts ».

Tom Slingsby (AUS) ORACLE TEAM USA Slingsby : « Je pense que nous sommes les outsiders de la flotte car ce sera notre premier événement. Les autres skippers n’avaient pas tous brillé lors de leurs débuts. Mais nous formons un jeune et talentueux équipage qui pourrait créer la surprise. Nos manœuvres à bord sont assez fluides mais nous devons désormais nous tester face aux neuf autres concurrents ».