Emirates Team New Zealand opte pour la finale de la Louis Vuitton Cup

28/07/2013 - San Francisco (USA CA) - 34th America's Cup - GMR_AC34JulyD24_1495 GMR_AC34JulyD24_1500 GMR_AC34JulyD24_1589 GMR_AC34JulyD24_1595 GMR_AC34JulyD24_1602 GMR_AC34JulyD24_1632 GMR_AC34JulyD24_1636 GMR_AC34JulyD24_1657 GMR_AC34JulyD24_1721

Emirates Team New Zealand a aujourd’hui remporté sa neuvième course consécutive dans la Louis Vuitton Cup, la régate de sélection des challengers de l’America’s Cup, en confirmant sa suprématie parmi la concurrence.

Après la course, en milieu d’après-midi, le skipper Dean Barker (ci-dessus, en haut à gauche) a annoncé que son équipe avait choisi d’accéder directement en finale de la Louis Vuitton Cup, qui débutera le 17 août prochain. Emirates Team New Zealand a acquis ce droit en remportant les Round Robins de la Louis Vuitton Cup, conformément au format de la compétition.

D’ici trois semaines, Emirates Team New Zealand rencontrera donc Artemis Racing ou Luna Rossa Challenge. Ces deux dernières équipes s’affronteront lors des demi-finales de la Louis Vuitton Cup, programmées du 6 au 15 août.

Dean Barker a révélé que son équipe avait un temps considéré participer aux demi-finales, mais qu’elle avait finalement préféré poursuivre le programme de développement d’Aotearoa, l’AC72 du défi néo-zélandais.

« Ce fut une décision compliquée à prendre car nous étions tentés de participer aux demi-finales afin de continuer à régater, d’améliorer nos départs et de cumuler le plus de temps de course possible » révèle Dean Barker (NZL). « Mais il nous reste encore tellement de travail à finir sur le bateau, dont de nombreuses modifications afin d’optimiser les performances ».

« Nous consacrerons les prochaines semaines à effectuer ces changements qui prennent beaucoup de temps. Nous avons déjà hâte d’être de retour sur le plan d’eau pour la finale de la Louis Vuitton Cup » ajoute-t-il.

Dean Barker explique que son équipe a informé Artemis Racing qu’elle ne serait pas présente lors de leur duel programmé mardi prochain, auquel le Challenger of Record suédois n’aurait vraisemblablement pas participé non plus. Iain Percy (GBR), le skipper d’Artemis Racing (ci-dessus, en bas à gauche) a confirmé que son équipe espère revenir dans la compétition dès le 6 août prochain, le premier jour des demi-finales.

« Nous avons reçu le soutien de la part de toutes les équipes. Cet esprit de camaraderie est vraiment fantastique » déclare Iain Percy. « Mais pour nous, régater avant les demi-finales serait précipiter les choses. Notre sécurité est essentielle. Nous avons été victimes d’un dramatique accident et nous devons y retourner petit à petit, à notre rythme. Pouvoir s’entraîner sur le plan d’eau de la compétition est une opportunité formidable car nous assistons aux départs de la concurrence. Mais nous ne voulons pas courir avant de savoir marcher ».

Iain Percy a expliqué que lorsqu’Artemis Racing s’était aligné aux côtés de Luna Rossa Challenge, ils ont compris qu’ils auront bientôt affaire à un adversaire bien entraîné. Max Sirena (ITA), le skipper de Luna Rossa, (ci-dessus, en haut à droite) s’attend lui aussi à rencontrer un défi solide ayant su faire face à une épreuve terriblement difficile.

« Nous respectons énormément Artemis Racing. Il s’agit d’une équipe très talentueuse ». « Lors de leur première journée d’essai, ils ont été capables de voler grâce à leurs foils et de réaliser beaucoup plus que nous lors de notre première sortie en AC72. Nous saluons tous leurs efforts de ces derniers mois car ils reviennent de très loin. Ce fut un plaisir de les voir à nouveau naviguer dans la Baie de San Francisco ».

Lors de la course du jour, les Kiwis se sont imposés face à Luna Rossa Challenge, leur seul et unique adversaire jusqu’à présent. Avec Dean Barker de retour à la barre suite à une rotation hier et sous les yeux de l’acteur américain Tom Cruise invité en tant que spectateur (ci-dessus, en bas à droite), l’équipage kiwi a pris la tête du duel dès le premier bord de portant pour la conserver jusqu’à la fin. Le défi néo-zélandais avait déjà 7 secondes d’avance en enroulant la première marque, 35 secondes à la deuxième et 1 minute et 35 secondes à la troisième pour finalement s’emparer de la victoire 3 minutes et 20 secondes devant les Italiens !

« Lorsque nous régatons, c’est très instructif et nous progressons à chaque fois » conclut Dean Barker.

Classement :

  1. Emirates Team New Zealand 9-0 – 9 points (1 course restante)

  2. Luna Rossa Challenge 4-5 – 4 points (1 course restante)

  3. Artemis Racing 0-8 – 0 points (2 courses restantes)


La course du jour en quelques chiffres :

  • Parcours : Sept bords

  • Distance : 15.27 milles nautiques

  • Temps de course : ETNZ – 45:05; LR – 48:26

  • Distance totale parcourue : ETNZ – 18.29 milles nautiques ; LR – 19.75 milles nautiques

  • Vitesse moyenne : ETNZ – 25.21 nœuds ; LR – 24.5 nœuds

  • Vitesse maximale de l’AC72 : ETNZ – 42.76 nœuds ; LR – 39.55 nœuds

  • Vitesse du vent : moyenne 15.3 ; pointe à 19.6 nœuds


Calendrier des courses à venir :

  • Mardi 30 juillet : Artemis Racing vs. Emirates Team New Zealand (12:15 PST)

  • Jeudi 1er août : Luna Rossa Challenge vs. Artemis Racing (12:15 PST)

  • Jeudi 6 août : Demi-finale course 1 – Artemis Racing vs. Luna Rossa Challenge (13:15 PST)