Carton plein pour le defender en grande forme !

GMR_AC34SepD21_4975 GMR_AC34SepD21_4902 GMR_AC34SepD21_4875 GMR_AC34SepD21_4890 GMR_AC34SepD21_4988 GMR_AC34SepD21_4929 GMR_AC34SepD21_4957 GMR_AC34SepD21_5024 GMR_AC34SepD21_4998 GMR_AC34SepD21_5116 GMR_AC34SepD21_5099 GMR_AC34SepD21_5105 GMR_AC34SepD21_5184


Suite à des débuts difficiles en finale de la 34ème America’s Cup, le defender ORACLE TEAM USA prouve désormais son impressionnante montée en puissance à chaque occasion. En ce 12ème jour de finale, les Américains ont engrangé deux nouveaux points en revenant au score qui est désormais de 5 à 8 pour les Kiwis toujours leaders de la série.

La cellule arrière américaine, formée du trio magique avec le skipper Jimmy Spithill (AUS) à la barre, du stratégiste Tom Slingsby (AUS) et du tacticien quadruple médaillé d’or olympique Ben Ainslie (GBR) donne du fil à retordre aux Kiwis qui stagnent toujours à un seul point de la consécration.

Jimmy Spithill (AUS), skipper d’ORACLE TEAM USA 17 admet cependant : « En terme d’effort physique, ce fut l’une des journées les plus difficiles pour nous à bord ». « Tom et Ben ont fait du super boulot tandis que les wincheurs ont assuré l’hydraulique bien au-delà de leur forces ». « Avec des conditions de vent aussi variables, les duels du jour ont entièrement reposé sur la tactique. Je les félicite d’avoir su garder la tête froide et d’avoir enchaîné deux superbes victoires ». « Mais vous n’avez pas tout vu, nous avons encore des cartouches à bord. Les récents changements commencent seulement à porter leurs fruits. Je suis vraiment satisfait de notre résultat et également impatient d’évaluer notre marge de progression dans les prochains jours ».

Au terme d’un premier match très tactique en raison d’une brise irrégulière en force, malgré un départ légèrement en tête du challenger néo-zélandais, ORACLE TEAM USA a rapidement pris les commandes. A mi parcours, le long du 3ème bord au près, les deux AC72 se sont retrouvés temporairement au coude-à-coude mais les Américains sont parvenus à enrouler la 3ème marque avec 15 secondes d’avance. Puis sur l’avant-dernier bord en route vers l’arrivée, le même effet d’accordéon s’est produit qu’à aller. L’écart est subitement passé de 50m à 700m entre les deux finalistes en moins de quelques secondes !

Dean Barker (NZL), skipper d’EMIRATES TEAM NEW ZEALAND commente leur contre-performance du jour : « Nous devons juste y mettre un point final. Nous n’avons pas navigué aussi bien que nous en sommes capables. Ce soir, nous ne sommes pas abattus. Nous savons que nous avons les moyens d’y arriver et demain sera un jour meilleur ».

Lors de la deuxième manche du jour, les Américains se sont imposés à nouveau en sauvant leur titre et le trophée in extremis. Avec 37 secondes d’écart à l’arrivée, les Kiwis ont bien tenté de revenir dans le match à deux reprises mais sans succès, notamment sur le deuxième bord au portant en slalomant entre les molles et les risées. En enroulant la seconde marque du parcours, les Américains avaient alors engrangé plus d’une minute d’avance avant de s’envoler à plus de 32 nœuds au près grâce à leurs foils.

« Naviguer en suspension au près sur nos foils est avant tout une décision commune et si le vent le permet » explique Ben Ainslie (GBR), le tacticien d’ORACLE TEAM USA. « Si nous jugeons que la pression est suffisante nous y allons sans hésiter. Saisir le bon moment est essentiel. Si vous vous y prenez au mauvais moment, par exemple lorsque le vent refuse, vous pouvez y perdre autant que vous pouvez y gagner ».

Après avoir été menés 8 à 1 jusqu’à mercredi dernier, il y a 4 jours à peine, les Américains signent ce soir leur :

-       4ème victoire consécutive

-       6ème victoire lors des 8 dernières courses

-       Toute 1ère double-victoire le même jour, depuis le début de la finale de la 34ème America’s Cup

-       7ème victoire depuis le début de la finale de la 34ème America’s Cup

« C’est une équipe qui a beaucoup vécu dans cette campagne » explique le skipper et capitaine de l’équipe américaine Jimmy Spithill. « Ensemble, nous avons fait face à de nombreux défis. Nous avons chaviré avec notre premier AC72, puis nous avons payé les conséquences de l’affaire juste avant le début du Match en étant pénalisé de deux points et en devant débarquer notre régleur de l’aile. Mais l’équipe n’a pas baissé les bras pour autant. Notre bateau est désormais si rapide et puissant que nous y croyons sincèrement à la victoire ».

ORACLE TEAM USA n’aura cependant toujours pas le droit à l’erreur demain lundi. Les Kiwis sont à un point de la Coupe qui pourrait retourner dans l’hémisphère sud dès demain soir lundi tandis que les Américains doivent encore s’adjuger quatre victoires. Si les Néo-Zélandais remportent cette 34ème édition, ce serait une troisième consécration car ils l’avaient déjà conquise en 1995 et en 2000.

Demain marquera le 17ème jour de finale de la 34ème America’s Cup, une durée record en 162 ans d’histoire de la Coupe. Des conditions plus faibles sont attendues ne pertubant pas le déroulement des courses. Mais si aujourd’hui la brise était déjà instable en force, demain s’annonce encore plus irrégulier en renforçant désormais la pression sur les épaules des deux équipes.

Rendez-vous demain lundi pour les 16e (et 17e si nécessaire) courses programmées à 13h15 et à 14h15, heure locale.

En France, Canal+ Sport rediffuse la finale de la 34ème America’s Cup en soirée.

Les régates sont également retransmises en direct sur l’application gratuite de l’America’s Cup, disponible ici pour les supports mobiles iOS et Apple.

De plus, pour recevoir toutes les infos course en direct de l'America’s Cup sur Twitter suivez : @americascupLIVE et @americascupFR.

Liste d’équipage d’Emirates Team New Zealand pour le jour 12 : Skipper : Dean Barker, Tacticien : Ray Davies, Régleur de l’aile : Glenn Ashby (AUS), Régleur : James Dagg, Numéro 1 : Adam Beashel, Pied de mât : Jeremy Lomas, Wincheurs : Winston MacFarlane, Rob Waddell, Derek Saward, Chris Ward, Chris McAsey.

Liste d’équipage d’ORACLE TEAM USA pour le jour 12 : Skipper/Barreur : James Spithill (AUS), Tacticien : Ben Ainslie (GBR), Stratégiste Tom Slingsby (AUS-USA), Régleur : Rome Kirby (USA), Régleur de l’aile : Kyle Langford (AUS), Régleur de voile d’avant : Joe Newton (AUS), Wincheurs : Shannon Falcone (ANT), Jonathan Macbeth (NZL), Gilberto Nobili (ITA), Joe Spooner (NZL), Simeon Tienpont (NER).

Résultat provisoire de la finale de l’America’s Cup (9 points sont requis pour remporter l’épreuve) : ?

Emirates Team New Zealand : 8 ?ORACLE TEAM USA : 5*

*Pénalisée de deux points par le Jury International, l'équipe américaine doit totaliser onze victoires pour conserver son titre et le trophée de l'America's Cup. 

La course 14 en chiffres :

  • Parcours : 5 bords /10.22 milles nautiques

  • Temps de course : OTUSA –  33:47, ETNZ – 34:10

  • Delta: OTUSA +:23

  • Distance totale parcourue: OTUSA – 12.8 NM, ETNZ – 13.1 NM

  • Vitesse moyenne : OTUSA – 23.31 nœuds, ETNZ – 22.58 nœuds

  • Vitesse maximale : OTUSA – 36.60 nœuds, ETNZ – 35.41 nœuds

  • Vitesse du vent : Moyenne – 11.4 nœuds, pointe – 14.9 nœuds

  • Nombre de virements / empannages : OTUSA – 8/12, ETNZ – 8/12


La course 15 en chiffres :

  • Parcours : 5 bords /10.22 milles nautiques

  • Temps de course : OTUSA – 27:34, ETNZ – 28:11

  • Delta: OTUSA +:37

  • Distance totale parcourue: OTUSA – 12.0 NM, ETNZ – 11.9 NM

  • Vitesse moyenne : OTUSA – 26.23 nœuds, ETNZ – 25.40 nœuds

  • Vitesse maximale : 41.80 nœuds, ETNZ – 40.35 nœuds

  • Vitesse du vent : Moyenne – 12.9 nœuds, pointe  – 18.0 nœuds

  • Nombre de virements / empannages : OTUSA – 7/7, ETNZ – 7/9


Calendrier de l’America’s Cup Match :

  • Lundi 23 : Course 16 (13h15), Course 17* (14h15)

  • Mardi 24 : Course 18* (13h15), Course 19* (14h15) * Si nécessaire