Au Saut du Nid

'Newbies' Get Their Feet Wet In Venice © GILLES MARTIN-RAGET / ACEA


Sur le plan d’eau de Venise, quatre équipages ont mis un coup d’accélérateur dans leur préparation aujourd’hui en prévision des régates de la semaine prochaine. Les deux Luna Rossa étaient de sortie – l’espadon et le piranha – avec en ligne de mire leur second événement des America’s Cup World Series.

Energy Team et China Team ont également navigué. De part et d’autre, le barreur de Venise ne sera pas le même qu’à Naples. L’alternance continue à bord du bateau français avec le retour de Loïck Peyron qui remplace Yann Guichard tandis qu’un autre français, Fred Le Peutrec, passe le manche du bateau chinois au néo-zélandais Phil Robertson. A seulement 25 ans, ce dernier est le plus jeune de la flotte.

« Nous avons navigué avec Energy Team, lancé quelques départs et régaté un moment, » confie-t-il.« Nous avons beaucoup appris et nous devons nous concentrer sur le maniement du bateau. » En effet, c’est l’un des points difficiles pour les équipes les moins expérimentées. D’autant que le parcours très court et particulièrement étroit des épreuves en AC45 met vite les marins à l’épreuve, surtout quand le vent prend du coffre.

Pour l’heure, les prévisions annoncent des conditions plutôt légères à Venise ce qui devrait aider l’équipage chinois. « Mener le bateau dans les petits airs n’est pas si difficile, cela nous facilite un peu les choses, » confirme Robertson. « Dès que le vent dépasse les 10 nœuds, c’est plus nerveux. Les équipes engagées sont très professionnelles. Se hisser à leur niveau nous demande de franchir vite une marche importante. » 

Néanmoins son partenaire d’entraînement du jour, Loïck Peyron, ne s’inquiète pas trop pour l'équipage du jeune kiwi. « La courbe de progression devrait être plus rapide pour eux. Ils sont jeunes. Ils sont bons et apprennent vite. »

Retrouvez toutes les photos de Gilles Martin-Raget à Venise.