Les réactions des skippers

© ACEA 2012 / Photo: Gilles Martin-Raget


A l’issue de la conférence de presse organisée ce matin en présence des onze skippers, au village des America’s Cup World Series de San Francisco, les onze skippers ont déclaré après Iain Murray (AUS), le Directeur de course de la 34ème America’s Cup : ‘C’est fantastique d’être de retour à San Francisco pour cette étape 2 de la seconde saison. Les conditions ont évolué depuis la fin août : il y a moins de brouillard et la brise est plus légère mais le plan d‘eau reste très tactique. Les régates seront plus que jamais intenses grâce aux parcours plus étroits ainsi qu’avec l’incroyable palmarès des onze skippers, notamment celui des nouveaux venus comme Iker (Martinez, une d’or et une d’argent) et Peter (Burling, une d’argent). Même s’ils effectuent leurs débuts à bord de l’AC45 cette semaine, je suis certain qu’ils brilleront au sein de cette flotte exceptionnelle’.

Loïck Peyron (FRA) skipper d’Energy Team : ‘Cela fait une semaine que j’ai repris la barre de l’AC45 et que nous nous entraînons tous les jours. La baie offre des conditions un peu moins musclées que le mois dernier même si nous avons eu quelques journées intenses. Nous avons enchaînés les match race aux côtés d’Artemis Racing et d’Emirates Team New Zealand ainsi que de nombreuses phases de départ.

Côté nouveautés, nous disposons désormais d’un second code zéro, tout neuf et vraiment adapté aux conditions locales, amené par Jean-Baptiste Le Vaillant qui sera à bord aujourd’hui pour la journée d’entraînement officiel car nous souhaitons préserver notre régleur d’aile Arnaud Psarofaghis qui souffre du dos depuis peu.

Cette semaine pour l’étape 2 de San Francisco, nous espérons bien évidemment faire de notre mieux car nous n’avons rien à perdre sans pour autant prendre des risques inconsidérés !’

Jimmy Spithill (AUS) ORACLE TEAM USA : ’Nous nous sommes intensément entraînés avec Russell (Coutts) et Ben (Ainslie). Je pense que ce dernier est désormais bien formé pour s’imposer et que nos trois équipages sont en mesure de remporter cet événement. J’adorerais tous nous voir sur le podium même si le jeu reste totalement ouvert et la victoire à portée de main de chacun’.

Chris Draper (GBR) Luna Rossa Piranha : ‘Le niveau de la flotte est désormais très haut. Il va falloir accumuler les belles performances mais pas nécessairement remporter les manches. Nous tenterons d’être en position de nous imposer le dernier jour et si nous y parvenons notre mission sera alors accomplie.’

Peter Burling (NZL) Team Korea : ‘Seuls la vitesse et les angles de navigation de l’AC45 sont similaires aux 49er. Les sensations sont identiques donc je pense pouvoir rapidement prendre mes marques à bord même si les départs au portant sont nouveaux pour moi’.

Iker Martinez (ESP) Luna Rossa Swordfish : ‘Je me sens en pleine forme. Je suis ravi de rejoindre le circuit des America’s Cup World Series avec Luna Rossa. Je n’ai pas encore beaucoup de commentaires quant aux AC45, car je navigue dessus depuis moins d’une semaine, mais ils me semblent être une plateforme fantastique. Je me réjouis de bientôt embarquer sur notre 72 pieds même si je n’ai jamais barré de catamaran avant, sauf peut-être du Hobie 18 une fois en vacances, donc c’est une nouvelle étape dans ma carrière !’

Terry Hutchinson (USA) Artemis Racing – White : ‘Je sens que nous sommes plus que jamais prêts. Pour en revenir à l’étape de San Francisco précédente, je culpabilise encore quant à l’ultime manche. Nous avions pris un bon départ puis rapidement creusé l’écart et pourtant nous n’avons pas réalisé la performance attendue. J’espère pouvoir prendre une revanche cette semaine.

Dean Barker (NZL) Emirates Team New Zealand : ‘Nos sessions d’entraînement se sont bien déroulées depuis lundi dernier, déjà une semaine que nous sommes arrivés ! Le seul incident à déclarer fut notre chavirage lorsque nous enroulions une bouée. Glenn (Ashby, le régleur de l’aile) s’est blessé et nous avons dû le remplacer par Adam Beashel. C’est frustrant car nous pensions avoir beaucoup progressé et nous avions hâte de rentrer dans le vide du sujet. Mais cette rotation dans l’équipage rendra sûrement les choses plus intéressantes à bord.

Russell Coutts (NZL) Team Oracle USA : ‘Cette semaine de régates est cruciale pour notre équipage. Vous ne pouvez rien cacher : soit vous assurez la victoire, soit vous perdez. Tous nos équipiers remettent leur place à bord en jeu. Certes, tout ne se jouera pas lors de cette étape mais elle sera sérieusement prise en compte. Il n’y a rien de mieux qu’un test grandeur nature pour évaluer vos capacités."

Nathan Outteridge (AUS) Artemis Racing – Red : ‘C’est une excellente opportunité pour moi de rejoindre une équipe professionnelle et de participer aux régates de l’année prochaine. C’est le genre d’offre qui ne se refuse pas. Autant je voulais rester avec Team Korea, autant ma décision a été vite prise’.

Ben Ainslie (GBR) Ben Ainslie Racing : ‘S’entraîner en amont de la compétition est vraiment un atout considérable afin de pouvoir prendre nos marques. J’espère que nos résultats seront meilleurs que lors de l’événement précédent. Je pense que nous avons beaucoup progressé depuis Ie mois dernier.’

Phil Robertson (NZL) Team Korea : ‘Je pense que notre équipe a beaucoup progressé en termes de cohésion et de vitesse du bateau. Nous sommes à San Francisco depuis deux semaines et nous avons tellement appris. Nous avons hâte que la compétition commence pour tenter de nous positionner en tête de la flotte, en espérant y rester jusqu’à l’arrivée.’