ENTRAINEMENTS OFFICIELS A 5 JOURS DU TOP DEPART

Next-World-Energy-San-Francisco

Un cran de pression supplémentaire pour les jeunes marins de Next World Energy, à cinq jours du début de leur Coupe de l’America. Désormais, les régates d’entraînement sont officielles, organisées par le Comité de course et dans les conditions de la compétition.

Les choses sérieuses approchent à grands pas en baie de San Francisco pour les jeunes Français de Next World Energy. A cinq jours des premières régates de la Red Bull Youth America’s Cup – la Coupe de l’America des moins de 24 ans – les dix équipes en lice ne peuvent plus s’entrainer en disposant du plan d’eau comme bon leur semble, ce qui était le cas depuis une douzaine de jours.

Comme sur les AC World Series

Place désormais aux régates officielles d’entraînement, avec parcours mouillé par le Comité de Course. Exactement comme sur le format des AC45 World Series qui sera aussi celui de la Red Bull Youth America's Cup. Chaque jour, l’ensemble des dix bateaux naviguent en même temps, alors que jusqu’ici deux catamarans étaient quotidiennement sortis de l’eau pour maintenance technique.

Pour les six équipiers de Next World Energy, l’ambiance est au beau fixe : bien encadrés par l’équipe d’Energy Team, ils font leur gammes pour maîtriser chaque jour un peu mieux toutes les subtilités des AC45 et du célébrissime plan d’eau californien. Et ils progressent vite (lire ci-dessous les interviews d’Antoine Mermod et Antoine Lauriot-Prévost).

Pour mémoire, la Red Bull Youth America’s Cup est réservée aux moins de 24 ans. Elle se court à bord des catamarans à aile rigide AC45, servis par un équipage de six jeunes marins. Dix équipes de huit nations différentes sont en lice : deux teams américains et deux néo-zélandais auxquels s’ajoutent Suisses, Allemands, Suédois, Portugais et les Français de Next World Energy. La compétition se jouera sur huit régates en flotte, à raison de deux par jour entre dimanche 1er et mercredi 4 septembre.

Ils ont dit

Antoine Lauriot-Prévost, barreur de Next World Energy : "Nous sommes allés un peu plus vite que ce que nous imaginions dans la prise en main du bateau. Nous avons attaqué les subtilités de régate plus tôt que prévu. L'équipe tourne vraiment bien, c'est super agréable. Nous avons bien progressé aussi sur la communication à bord et tout le monde reste concentré : même quand un truc ne va pas, il n'y a pas un mot plus haut que l'autre. Si je devais résumer, je dirais que le cadre est super, les bateaux aussi, que les adversaires sont très forts… mais que nous avons une super équipe ! Les départs seront très importants, mais il faudra aussi réussir à faire deux tours "propres", sans commettre de faute, sans rater de manœuvres. C'est très important également, car cela te classe tout de suite dans la première moitié de flotte. Le vent thermique a l'air de souffler toujours un peu de la même manière depuis le début de nos entraînements, mais on sait aussi qu'il faut faire très attention aux courants : il peut y avoir parfois des écarts de deux à trois noeuds d'un côté à l'autre du plan d'eau. Autant dire qu'il ne faut pas se tromper!"

Antoine Mermod, Team Manager de Next World Energy : « Hier lundi c'était notre dernière journée d'entraînement classique, sans régate officielle. Nous en avons profité pour faire de nouveaux essais de vitesse avec le code zéro de course, le gennaker.  Nous avons travaillé aussi des répétitions de phases de départs et quelques manoeuvres. Par exemple, nous avons un peu insisté sur l'empannage afin de modifier légèrement la trajectoire en sortie. Aujourd'hui mardi, trois manches d'entraînement officielles sont organisées par le Comité de course. C'est exactement le même format que pour les AC45 World Series. Jusqu'ici on ne voit pas de réelles différences de vitesse entre les bateaux… le niveau des jeunes est à la fois très élevé et très homogène. Et comme tout le monde pour l'instant teste des choses, fait des essais, ce n'est pas facile de dire si une équipe est au-dessus des autres ou pas. En tous cas pour nous tout va bien : les jeunes de Next World Energy ont beaucoup progressé."


L’équipage de Next World Energy? : Arthur Ponroy – Skipper? ; Antoine Lauriot-Prévost – Barreur? ; Hubert Savatier – Tacticien? ; Romain Bellet – Equipier d’avant / régleur d’aile? ; Valentin Bellet – Régleur? ; Paul Dagault – Numéro 1? ; Edouard-Marie Alikiagaléléi – Equipier d’avant / régleur